CPA Montréal

Votre partenaire pour une main-d'oeuvre qualifiée et reconnue

30 novembre

Ce qu’il faut savoir sur les jours fériés de Noël 2017 et du jour de l’An 2018

En vertu du décret, les 25 et 26 décembre de même que les 1er et 2 janvier sont des jours fériés et chômés.

Cette année, les jours fériés de Noël et du jour de l’An coïncident avec des lundis et des mardis. 

Lorsque le jour férié coïncide avec un jour ouvrable, le salarié a droit à une indemnité égale à une journée normale de travail.

Si le jour férié ne coïncide pas avec un jour ouvrable, le salarié a droit à une indemnité égale à 1/20 du salaire gagné au cours des quatre semaines complètes de paie précédant la semaine du congé, sans tenir compte des heures supplémentaires.

Pour bénéficier d’un jour férié et chômé le salarié doit :

  • avoir travaillé le dernier jour ouvrable qui précède le jour férié;
  • avoir travaillé le premier jour ouvrable qui suit le jour férié;

ou

  • avoir la permission de l’employeur ou une raison valable s’il est absent.

Si le salarié est mis à pied depuis moins de 20 jours précédant ou suivant le jour férié, il conserve le droit au jour férié, chômé et payé.

Attention aux semaines de plus de 40 heures et à la journée de plus de 10 heures !

Suivant le décret, les vacances et les jours fériés, chômés et payés sont assimilés à des jours de travail.

Ainsi, il est important de vérifier le nombre d’heures effectuées à l’intérieur d’une période de paie afin d’éviter de dépasser 40 heures par semaine ou dix heures par jour et ainsi devoir verser du temps supplémentaire.

 

Pour toute information supplémentaire, n’hésitez pas à nous contacter.

 

BON CONGÉ