CPA Montréal

Votre partenaire pour une main-d'oeuvre qualifiée et reconnue

2 juin

Ce qu’il faut savoir sur le jour férié du 24 juin, jour de la Saint-Jean-Baptiste

Le 24 juin est un jour férié et chômé pour tous les salariés du Québec. Cette année, le 24 juin tombera un samedi. Si un travailleur est normalement prévu travailler le samedi, il aura son congé férié ce jour-là, puisque l’entreprise sera fermée.

Si le samedi est habituellement non ouvrable au sein de votre entreprise, ou si le salarié n’est pas prévu travailler le samedi, l’employeur doit accorder un congé compensatoire d’une journée devant être prise le jour ouvrable précédant ou suivant le 24 juin.

Comment calculer l’indemnité du 24 juin 2017 ?

L’employeur doit verser au salarié une indemnité égale à 1/20 du salaire gagné au cours des quatre semaines complètes de paie précédant la semaine du 24 juin, sans tenir compte des heures supplémentaires.
Pour un salarié travaillant 40 heures par semaine, cette indemnité équivaudra donc à 8 heures.
 
Exemple :
Jean a travaillé 32 heures du lundi au jeudi. Il aura son congé férié le vendredi. Son congé équivaudra à 8 hrs de travail, soit 1/20 du salaire gagné au cours des quatre semaines complètes de paie précédant la semaine du 24 juin, sans tenir compte des heures supplémentaires. Il aura donc une paie normale de 40 hrs de travail.

JUIN 2017

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi
18 19 20 21 22 23
o heures 8 8 8 8 Congé compensatoire – 8 heures en férié

 

Attention aux semaines de plus de 40 heures !

Suivant le décret, les vacances et les jours fériés, chômés et payés sont assimilés à des jours de travail.

 Exemple :
Jean a travaillé 34 heures du lundi au jeudi. Il lui reste 6 hrs à travailler le vendredi pour compléter sa semaine normale. Mais comme l’indemnité du congé de la St-Jean doit équivaloir à 1/20 du salaire gagné au cours des 4 semaines précédentes, donc 8hrs, celui-ci se retrouvera donc à avoir travaillé 42 heures et à être payé en fonction de ces heures. Pour maintenir une semaine normale de 40 heures, Jean devra donc avoir travaillé un MAXIMUM de 32 heures dans la semaine précédant le congé, auxquelles on ajoutera les 8 heures du congé férié pour un total de 40 heures.
Ainsi, il est important de vérifier le nombre d’heures effectuées à l’intérieur d’une période de paie précédant le 24 juin afin d’éviter de dépasser 40 heures et ainsi devoir verser du temps supplémentaire.
 
Qu’arrive-t-il si le salarié est en vacances ?

Si le salarié est en vacances le jour de la fête nationale, l’employeur doit lui accorder le congé compensatoire à une date convenue entre eux.
Pour toute information supplémentaire, n’hésitez pas à nous contacter. 
Le Comité paritaire de l’industrie des services
automobiles de la région de Montréal
Tél : 514 288-3003